Financement Région : Pays de la Loire

Financer le patrimoine des Pays-de-la-Loier

La région Pays-de-la-Loire possède un patrimoine varié jalonnant les plus petits villages et les métropoles. De ce fait, il existe pléthore de financements publics et privés.

 

Ce qu’il faut retenir de cet article :

 

La région Pays-de-la-Loire dispose d’un patrimoine varié, à la fois bâti, culturel et naturel. Le conseil régional intervient financièrement pour protéger ce patrimoine et participer à sa valorisation et/ou sa mise en tourisme. Toutefois, la région n’est pas le seul acteur à intervenir à cette échelle : l’association VMF récompense chaque année un propriétaire localisé dans la région, grâce au concours de ses délégations territoriales.

 

Le patrimoine des Pays-de-la-Loire

 

Sentez-vous les embruns de la mer ? Entendez-vous le murmure de la Loire ? Bienvenue dans la région Pays-de-la-Loire, dont le patrimoine ne peut se résumer en un seul mot. Gastronomique, religieux, historique, naturel mais aussi agricole et viticole, le patrimoine des Pays-de-la-Loire est riche et témoigne de l’histoire du territoire.

 

L’identité du territoire est complexe, marquée entre autre par l’histoire des ventres-à-choux ,fabuleux surnom donné aux vendéens, et de la Bretagne. L’âme bretonne d’une partie du territoire ne peut être niée. Après tout, Anne de Bretagne et son père François II ont choisi le duché Nantais pour faire construire leur château. Duché qui figure également au Gwen-Ha-Du, l’emblématique drapeau breton. L’écrin du cœur d’Anne de Bretagne est même conservé au Musée Dobrée de Nantes !

 

Vue intérieure du château des Ducs d’Anne de Bretagne à Nantes

 

Comme son nom l’indique, il n’y a pas un pays mais bien des Pays-de-la-Loire. Ainsi, ses paysages offrent à voir différents tableaux : les bourgs et villages se mêlent aux grandes villes, les châteaux côtoient les fermes et les mines de charbon. Plusieurs éléments sont aussi caractéristiques de la région, comme les moulins à eau et à vent.

 

Moulin à vent en Vendée

 

Les subventions régionales

 

Consciente de la richesse de ce patrimoine et de sa place majeure dans le développement du territoire, la région a donc mis en place des subventions spécifiques. Elle soutient à la fois la restauration, la conservation et la valorisation du patrimoine.

 

Accessibles toute l’année ou par le biais d’appels à projets, les subventions de la région concernent différents acteurs privés et publics :

– Associations

– Particuliers

– Entreprises

– Collectivités et institutions publiques.

 

L’aide « Étude de plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine »

 

Parmi les subventions disponibles, la région propose une aide intitulée « Étude de plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine ». Cette subvention destinée aux collectivités et institutions publiques soutient la réalisation d’étude relative à la création d’un PVAP ou d’une AVAP.

 

* PVAP : plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine

* AVAP : aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine

 

Une AVAP est une servitude d’utilité publique dont l’objectif est de promouvoir la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces, incluant de ce fait les paysages. Quant au PVAP, il s’agit d’un outil de gestion des sites patrimoniaux remarquables. Ainsi, à travers cette subvention, la région démontre son intérêt pour la préservation et la valorisation de son patrimoine.

 

La subvention « Restauration des Monuments historiques »

 

Cette aide est réservée au patrimoine protégé au titre des Monuments historiques. Elle concerne différentes typologies d’éléments :

– Les édifices,

– Les jardins,

– Les moyens de transport,

– Les peintures murales.

 

Pour bénéficier de cette aide, le propriétaire s’engage à ouvrir gratuitement son site pendant les Journées européennes du patrimoine, afin d’en garantir l’accessibilité et la connaissance par le public. Il doit aussi s’engager à ne pas céder le bien dans une période de 9 ans à compter de la date d’attribution de l’aide. Plusieurs bénéficiaires différents sont éligibles :

– Associations,

– Particuliers,

– Collectivités, institutions et groupements d’intérêt public.

 

Le patrimoine situé en territoire labellisé

 

Certaines des subventions régionales concernent des territoires labellisés, à l’instar de l’aide « Aménagements urbains des petites cités de caractères » ou « Centres anciens protégés ». Cette dernière subvention concerne en particulier les édifices situés dans les communes suivantes :

– Loire Atlantique : Piriac-sur-Mer ;

– Maine-et-Loire : Le Coudray-Macouard, Montsoreau ;

– Sarthe : Asnières-sur-Vègres, Parcé-sur-Sarthe, Sillé-le-Guillaume ;

– Vendée : Faymoreau, Foussais-Payré, Mouchamps et les Rives d’Autises pour la commune de Nieul-sur-l’Autise.

 

Pour mettre en place ces subventions, la région signe une convention avec l’association concernée. En l’occurrence, ici il s’agit des Petites Cités de Caractères.

 

Vue du port de plaisance de Piriac-sur-mer

 

Ainsi, les propriétaires de biens immobiliers situés dans les communes citées précédemment peuvent recevoir une aide allant jusqu’à 10 000 €, pour la restauration de leur patrimoine.

 

Le patrimoine non protégé en région Pays-de-la-Loire

 

Néanmoins, la région propose aussi des subventions concernant des édifices non protégés. En effet, l’identité du territoire réside dans chaque bâtiment, qu’il s’agisse d’un édifice historique, religieux ou de petit patrimoine vernaculaire. Il est essentiel pour la région de venir en aide à ce patrimoine, parfois oublié, ne bénéficiant d’aucune protection et dont la valeur est pourtant indéniable.

 

La restauration des édifices religieux non protégés

 

Le patrimoine religieux est important sur le territoire régional : abbayes, prieurés, églises et cathédrales parsèment les paysages. L’une des abbayes les plus célèbres est l’Abbaye de Fontevraud, située dans le Maine-et-Loire. Lieu chargé d’histoire, marqué par Aliénor d’Aquitaine et Richard Cœur de Lion, l’abbaye de Fontevraud est l’un des joyaux du territoire.

 

L’Abbaye de Fontevraud

 

Consciente de la valeur de ce patrimoine, qui attire non seulement les touristes mais aussi les pèlerins, la région s’est donc engagée pour la protection de ce patrimoine et spécifiquement les édifices ne bénéficiant pas d’une protection au titre des monuments historiques. L’aide concerne notamment les travaux de mise hors d’eau et hors d’air des édifices religieux ainsi que les décors portés de ces édifices. Les bénéficiaires de cette aide sont :

– Les associations ;

– Les collectivités, institutions et groupement d’intérêt public.

 

Pour être éligible à cette subvention, les édifices doivent être situés dans des communes de moins de 3 000 habitants.

 

Valorisation de l’oenotourisme et l’agritourisme

 

En plus des subventions destinées au patrimoine, la région soutien l’agritourisme et l’oenotourisme au travers d’un appel à projet. Liées étroitement au patrimoine de la région, ces pratiques touristiques sont très répandues sur le territoire. Par exemple, le château du domaine viticole de Cléray organise une « murder party » rythmée par des ateliers autour du vin.

 

En effet, ces deux modes de découvertes d’un territoire, et particulièrement l’oenotourisme, sont réputés en région Pays-de-la-Loire. Le territoire possède un important terroir et une identité viticole marquée par des vins célèbres comme le Cabernet d’Anjou ou le Muscadet, tous deux labellisés AOC.

 

 

Pour les propriétaires de sites patrimoniaux, développer une activité en lien avec l’oenotourisme est un excellent moyen d’attirer une nouvelle clientèle. Dégustation, ateliers, il n’est pas nécessaire de posséder des vignes sur son domaine pour faire de l’oenotourisme. Et pour les chanceux qui en possèdent, les touristes raffolent des visites et adorent enfiler le temps d’une journée leurs bottes de vigneron !

 

Le prix VMF – Fonds Lelièvre

 

Bien que la région soit un financeur très important, elle n’est pas la seule à soutenir des projets patrimoniaux sur le territoire. En effet, les cinq délégations de l’association VMF en. Pays-de-la-Loire se sont associées financièrement avec le Fonds Lelièvre. Ce partenariat a donné naissance en 2007 au prix VMF – Fonds Lelièvre qui soutient des travaux de restauration menés par des propriétaires privés.

 

Lauréat du prix VMF – Fonds Lelièvre en 2015, le château de la Chevallerie en Vendée accueille désormais des évènements et réceptions privés. Figurant parmi les plus grands logis du Sud de la Vendée, cet édifice du XVIIe et XVIIIe siècle possède un charme unique. Le lieu propose aussi des chambres d’hôtes ainsi que des visites guidées, surtout pendant la période estivale.

 

Conclusion

 

Gastronomique, agricole, religieux ou encore historique, le patrimoine des Pays-de-la-Loire est varié et reflète l’identité du territoire.

 

Consciente que son patrimoine est un atout indéniable pour le développement économique et touristique du territoire, la région s’engage financièrement pour sa sauvegarde et sa valorisation. De ce fait, les subventions régionales couvrent un large panel d’édifices, protégés ou non, et d’actions : des travaux d’urgence jusqu’à la mise en tourisme.

 

Retrouvez ci-dessous l’intégralité des enveloppes concernant les sites patrimoniaux en région Pays-de-la-Loire.

 

Pour aller plus loin

Les acteurs du patrimoine : le financement

Quelles protections pour valoriser le patrimoine ?

Trouver des financements